ESHAMEL FORUM      


  ESHAMEL FORUM - > >
 


Terme issu du grec thos : coutume. Synonyme : biothique. Science des murs et de la morale considre comme un ensemble de rgles de bonne conduite mdicale. Cet

 
2012-06-06, 23:20   : ( 1 )
::::








  Algeria




Éthique mdicale : Dfinition//1 annee medecine//

Terme issu du grec thos : coutume. Synonyme : biothique. Science des murs et de la morale considre comme un ensemble de rgles de bonne conduite mdicale. Cet ensemble de rgles de conduite des professionnels de la sant vis--vis de leurs patients et des professionnels entre eux participent la fois de la dontologie qui est l'ensemble des rgles internes une profession, de la science et de la morale.

L'thique mdicale est en relation directe avec la biothique qui reprsente l'ensemble des rgles cites ci-dessus s'appliquant tous les domaines des sciences de la vie.
Les devoirs moraux et les droits dans l'exercice de la profession mdicale constituent la dontologie. Celle-ci labore de la Ve sicle av. J.-C. entre autres partir du serment d'Hippocrate, fait appel la gnrosit et au dsintressement ainsi qu'au secret mdical.
L'thique mdicale travers la biothique concerne les rgles morales qui protgent le malade d'une ventuelle drive qui pourrait tre le fruit de l'volution des sciences de la vie.


Depuis la fin du XIXe sicle. Cette volution concerne le domaine de la thrapeutique avec en particulier la dcouverte de la radiothrapie puis plus tardivement la dcouverte du code gntique et ces ventuelles applications dans le domaine de la thrapie gntique. Pour tre complet, la notion d'thique mdicale fait intervenir galement les rgles scientifiques qui imposent au corps mdical dans son ensemble (y compris le corps paramdical avec les infirmires, les kinsithrapeutes, les podologues, les orthophonistes etc.) de vrifier que leurs attitudes mdicales dans l'ensemble est plus spcifiquement leurs soins sont en adquation avec des donnes scientifiques rigoureusement vrifies.

Historique
En 1976, l'Assemble parlementaire ou le Comit des ministres du Conseil de l'Europe (constitue par les ministres des Affaires trangres des États membres) prennent en compte les aspects thiques des sciences mdicales et plus particulirement le respect de l'individu. Au dbut des annes 80 se met en place des recommandations relatives l'assistance aux mourants, aux droits des malades et la situation des malades mentaux hospitaliss. Par la suite le Conseil de l'Europe s'intresse aux sida et souligne l'urgence du chauffage systmatique des produits sanguins.
Vers la fin des annes 80 et le dbut des annes 90 est introduit la notion de dpistage gntique, celle de procration mdicalement assiste ainsi que celle de l'utilisation des ftus et des embryons dans la recherche mdicale. Tout particulirement ces rgles comportent l'interdiction de toute "conception" d'embryon des fins scientifiques, commerciales ou industrielles. La commercialisation des embryons est galement interdite. La recherche diagnostique et thrapeutique sur les embryons vivants est autorise que si elle est absolument indispensable aux embryons eux-mmes. La recherche sur des embryons non viables, elle, est autorise .


En 1992 le Comit europen sur la biothique est rebaptis Comit directeur pour la biothique du Conseil de l'Europe (C.D.B.I.). Ce comit est constitu d'experts comprenant des mdecins, des philosophes, des juristes, des chercheurs et des membres de l'Assemble parlementaire.
La convention europenne de biothique est destine "protger l'tre humain dans son identit et sa dignit".

L'article premier stipule qu'elle a t conue pour "garantir toute personne le respect de son intgrit et de ses droits et les liberts fondamentales l'gard des applications de la biologie et de la mdecine".
L'article 2 prcise que l'intrt et le bien de l'tre humain doivent prvaloir sur le seul intrt de la socit et de la science" .
L'article 3 et 4 que toute intervention ou recherche mdicale ne peut s'effectuer que dans un cadre professionnel et lgislatif clairement dfini, tout individu devant par ailleurs bnficier d'un accs quitable aux soins de sant rclams par son tat.
Les articles 5 9 concernent le problme du consentement libre et clair du patient au du sujet d'une exprience. Il pourra tre retir tout moment par la personne concerne. Si la personne n'est pas en mesure de fournir son consentement, en tant qu'"incapable juridique" permanent ou temporaire, les interventions qui pourront tre pratiques sur elle devront concourir uniquement son bnfice direct et s'effectuer dans le cadre de la loi.
L'article 10 prcise que "le corps humain et ses parties ne doivent pas tre, en tant que tels, source de profit". D'aprs cet article chaque individu a le droit au respect de sa vie prive dans le domaine de la sant, et celui de connatre toute information sur la sant. Il a galement le droit de ne pas tre inform sur son tat de sant.
L'article 14 concerne l'utilisation de techniques d'assistance la procration destines choisir le ***e de l'enfant, il proscrit cette utilisation sauf en vue d'viter des maladies gntiques graves.

 
2012-06-06, 23:24   : ( 2 )
imane15@
::::



  imane15@





  Algeria



imane15@

Merci pour le sujet haut de gamme pour l'thique de la mdecine

 
2012-06-14, 17:22   : ( 3 )
::::








  Algeria




Merci infiniment pour votre participation surette
soyez bien.

 

(Tags)
Éthique, anne, dfinition//1, medecine//, mdicale

« | 2012 »

: 1 ( 0 1)
 
:




Collection des Cours de la Medecine 1ere Anne 2 2011-09-06 22:07
Livres Mdecine , Pharmacie 0 2010-09-19 12:42
EMC 2009 - Mdecine Buccale moh@med 1 2009-10-22 09:32
dfinition de langage MATLAB sogno Forum Franais 0 2008-10-08 18:07

19:19.

 

ESHAMEL FORUM 2005-2018
Powered by vBulletin®
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd

| | | | | | |