ESHAMEL FORUM.
ESHAMEL FORUM  

      


  ESHAMEL FORUM - > Language Forum > Forum Franais

Forum Franais
Discussions gnrales, nouvelles,Leons,livres, toute l'actualit
Questions, Rponses sur l'Islam..

je voudrais comprendre l'Islam

Forum Franais

: Un jour j'ai interrog mes lves : "Si un tranger venait vous voir et vous disait : "Je dispose d'une heure de temps durant laquelle je voudrais comprendre l'Islam".

 
2016-10-01, 10:28   : ( 1 )










 


  Algeria




je voudrais comprendre l'Islam




: Un jour j'ai interrog mes lves : "Si un tranger venait vous voir et vous disait : "Je dispose d'une heure de temps durant laquelle je voudrais comprendre l'Islam". Comment le lui expliqueriez-vous?" Ils m'ont rpondu : "C'est impossible, il faut avoir tudi la science de l'Unicit [Tawhid] - l'art de rciter le Coran [Tajwid] - et son exgse, la tradition du Prophte , la juridiction islamique et les fondements [science des bases de la juridiction islamique] ... ". Je leur ai rpondu : "Gloire Dieu ! Le bdouin ne venait-il pas au Prophte , restait auprs de lui au plus une journe, apprenait l'Islam et le portait sa communaut, il devenait pour elle un guide et un enseignant, et pour l'Islam un prdicateur et un transmetteur. Plus frappant encore, le Prophte n'a-t-il pas expliqu en trois phrases toute la religion [la foi, l'Islam, la bienfaisance] dans un propos dit : "questions de Gabriel ". Pourquoi ne l'expliquerions nous pas aujourd'hui en une heure ? Qu'est-ce que IIslam ? Comment y rentrer ? Tout courant de pense, bon ou mauvais, toute association, utile ou nuisible, et tout Parti oeuvrant pour le bien ou pour le mal, tous ont des principes, des fondements, et des croyances qui fixent leurs buts, orientent leur cheminement et tiennent lieu de statuts pour leurs membres et leurs adeptes. Quiconque veut devenir membre d'une association, commence par analyser ses "principes". S'il les accepte, croit en leur vracit et qu'il ne doute point, il demande son "adhsion". Il a alors l'obligation de respecter les statuts, de payer la cotisation fixe par le rglement [intrieur] et de montrer par son comportement son attachement ces principes, il doit se les rappeler en permanence, n'accomplir aucun acte les contredisant, mais plutt tre un bon exemple et un membre effectif de cette association. L'adhsion une association ncessite une connaissance de son rglement, une croyance en ses principes, un respect de ses dcisions, un comportement conforme ses lois. C'est une situation gnrale qui s'applique l'Islam. Celui qui veut entrer en Islam doit en premier lieu accepter ses bases rationnelles. jusqu' ce qu'elles deviennent pour lui une croyance. Ces bases reviennent croire que ce monde matriel n'est pas toute chose, et la vie d'ici-bas n'est pas toute la vie. L'homme existait avant sa naissance et continuera exister aprs sa mort. Ce n'est pas lui qui se donne l'existence, il existait avant de se connatre lui mme [durant sa vie foetale]. Ce ne sont pas non plus les cratures inertes autour de lui qui lui ont donn l'existence, car il a une raison et elles n'en ont pas. C'est Dieu l'Unique qui l'a cr ainsi que ce qui l'entoure.


voudrais comprendre l'Islam p-paysage-soleil.jpg

Lui seul donne la vie ou la mort. II a cr toute chose, et s'il veut. II peut l'anantir. Ce Dieu ne ressemble aucune chose de ces mondes. Le Tout Puissant, pas de limites Sa puissance. Le Parfait Savant, rien n'chappe Son savoir ; Le plus Juste, mais Sa Justice Absolue ne peut tre juge par les critres de la justice humaine.C'est Lui qui a tabli les lois que nous appelons "lois de la nature" ; II a cr chaque chose avec mesure, et a prcis depuis l'ternit ses dtails et ses diffrences, et tout ce qui lui adviendra (concernant les vivants et les inertes) de mouvement ou de repos, de stabilit ou de mutation, d'action et d'inaction. Il a donn l'homme une raison par laquelle il juge beaucoup de choses mises disposition. Il lui a donn une raison lui permettant de choisir et la volont de raliser ses choix. Il a cr aprs cette vie phmre une vie continuelle dans l'au-del o le bienfaiteur trouvera sa rcompense et le malfaiteur sa punition. Ce Dieu est Unique et Un, II n'a pas d'associ qu'on adore avec Lui, n'a pas d'intermdiaire qui rapproche de Lui ou intercde auprs de Lui, sans Son agrment ; l'adoration sincre sous tous ses aspects Lui est rserve, Lui seul. Dieu a cr des cratures matrielles visibles, qui peuvent tre saisies par les sens, et d'autres invisibles pour nous, dont certains sont inertes et d'autres vivants et responsables. Parmi les vivants, il y a ceux destins au bien, ce sont les anges, d'autres uniquement au mal, les diables, d'autres sont un mlange : iI y a les bons et les mauvais, ce sont les hommes et les djinns. Dieu dsigne des hommes et leur rvle Sa lgislation par l'intermdiaire de l'ange Gabriel afin qu'ils la transmettent aux hommes, ce sont les Envoys. Ces lgislations rvles du ciel sont dans des livres et des feuilles, la plus rcente abroge ou rectifie la plus ancienne. Le dernier de ces livres est le Coran ; ceux qui l'ont prcd ont subi des changements, ont t perdus ou oublis, le Coran est rest intact. Le sceau des Prophtes et des Envoys est Muhammad Ibn 'Abd'Allah , arabe et Qurachite, est venu clore les messages. Aucun Prophte aprs lui. Le Coran est la constitution de l'Islam, celui qui ajoute foi sa rvlation divine et qui y croit globalement, est appel croyant. Seul Dieu connat la sincrit de cette foi, les hommes ne pntrent pas les coeurs et ne savent pas ce qu'ils reclent. De ce fait, afin que ce croyant devienne membre de la communaut, il doit dclarer cette foi en prononant les deux attestations suivantes : [ Ash-Hadou Enn La ilaha il Allah wa Ash-Hadou enna Mouhamed Rassoul Allah ] "J'atteste qu'il n'y nulle divinit digne d'tre ador sauf Allah ...


voudrais comprendre l'Islam shahada001.gif



Et j'atteste que Muhammad est le Messager de Dieu". Lorsqu'il les prononce, il devient musulman, "citoyen" authentique de l'Etat musulman, ayant tous les droits. Il doit accepter d'accomplir les devoirs que lui demande l'Islam. Ces devoirs (ou actes religieux) sont peu nombreux, faciles, n'entranant ni grande peine et ni gne. Premirement : Accomplir le matin, avant le lev du soleil, deux rak'a [ unit de mesure des prires musulmanes, qui comporte des gestes et des paroles bien dfinis] , invoquer Dieu, Lui demander de Ses biens et chercher protection auprs de Lui contre Son chtiment. Avant iI doit faire ses ablutions, laver certains de ses membres ou tout son corps si ncessaire. Au milieu de la journe, quatre rak'a, puis quatre autres. Trois au coucher du soleil et quatre dans la nuit, ce sont les prires obligatoires, leur accomplissement ncessite moins de trente minutes dans la journe. Aucun lieu n'est exig pour les accomplir. La prsence d'une autre personne (un religieux) n'est pas ncessaire pour qu'elles soient valables. Il n'y a point d'intermdiaire dans les prires (et d'ailleurs dans toutes les adorations) entre le musulman et son Seigneur. Deuximement : II existe un mois dtermin dans l'anne durant lequel le musulman avance son petit djeuner pour le prendre la fin de la nuit au lieu d'tre au dbut du jour, et retarde son djeuner jusqu'au coucher du soleil. Durant la journe, il s'abstient de manger, de boire et d'avoir des relations intimes. Il en rsulte un mois de puret pour son me, un repos pour son estomac, une ducation de son comportement et une bonne sant. Ce mois devient un aspect de regroupement autour du bien et une quit du niveau de vie. Troisimement : S'il lui reste aprs ses dpenses, une quantit dtermine de bien, pargne durant une anne sans qu'il en est besoin, il a le devoir de verser, aprs l'coulement de cette anne, la somme quivalente 2,5 % aux pauvres et aux ncessiteux. Il n'en ressentira pas le poids, elle constituera une aide importante aux ncessiteux, un pilier de solidarit sociale, et une gurison. contre la maladie de la pauvret, qui est la pire de toutes les maladies. Quatrimement : l'Islam a planifi pour la socit islamique des rencontres priodiques : Une runion qui se tient cinq fois par jour, comme les sances des cours de l'cole, c'est la "prire en groupe".


voudrais comprendre l'Islam masjid-ban.jpg


Chaque membre consolide sa soumission Dieu en se tenant debout devant Lui. Les fruits de cette rencontre sont : les plus forts aident les plus faibles, les savants enseignent aux ignorants, les riches soutiennent les pauvres. Cette runion ne dure peine un quart d'heure. Elle ne retarde ni le travailleur, ni le commerant. Si la runion a lieu et qu'un musulman s'absente en accomplissant la prire chez lui, il n'est pas puni mais il a manqu la rcompense d'avoir assist la runion. Une autre rencontre se tient une fois par semaine, c'est "la prire du Vendredi", elle dure moins d'une heure. Y assister est obligatoire pour les hommes. Une rencontre, comparable celle d'une ville se tient deux fois par an, c'est "la prire de la fte", [ Aid El Fitr et Aid El Ad-ha ] y assister n'est pas obligatoire, elle dure moins d'une heure. Une rencontre importante a lieu chaque anne dans un endroit prcis. Le musulman, s'il en a la capacit, a l' obligation d'y assister une fois dans sa vie, c'est le "Plerinage". Ce sont les adorations de bases qui incombent au musulman. Parmi les autres formes d'adoration, s'abstenir des actes que l'ensemble des sages s'accordent qualifier de nuisibles (ou mauvais). Citons le meurtre, l'agression, l'injustice sous toutes ses formes ; l'enivrant, l'adultre qui est une offense la dignit et une atteinte la gnalogie, l'usure, le mensonge, la tricherie, la trahison, le refus du service militaire destin lever la parole de Dieu, le non respect des parents, le faux serment, le faux tmoignage, ainsi que tous les actes malsains. Si le musulman nglige certains devoirs ou transgresse certains interdits, puis revient, se repent, demande pardon. Dieu lui pardonne. S'il ne se repent pas, il demeure musulman compt parmi les musulmans, c'est un pcheur qui mrite le chtiment le Jour du Jugement, mais son chtiment est temporaire, contrairement celui du mcrant. Par contre, s'il renie certains principes des croyances essentielles, qu'il en doute, rejette un devoir ou un interdit unanimement reconnu ou renie un seul mot du Coran, il sort de la religion, il est considr comme un rengat auquel on enlve la nationalit islamique. L'apostasie est le plus grand crime en Islam. Le musulman peut ne pas accomplir certains devoirs ou transgresser certains interdits, tout en reconnaissant leurs caractres obligatoires ou interdits, il demeure musulman mais c'est un pcheur. Quant la croyance, elle est indivisible, s'il croit, par exemple, en quatre vingt dix neuf croyances et en abjure une seule, il est non croyant. Il se peut que le musulman soit non croyant, l'image de celui qui adhre un Parti ou une Association, assiste ses rencontres, verse ses cotisations, accomplit ses devoirs, cependant il n'accepte pas ses principes, n'est pas convaincu de leurs vracits, son adhsion vise l'espionnage ou la corruption. C'est l'hypocrite, qui prononce les deux attestations, accomplit en apparence les actes d'adorations, mais ne croit pas la vrit. Il ne sera pas sauv auprs de Dieu mme s'il est considr par les gens comme musulman, les gens jugent les apparences. Dieu seul connat ce que reclent les coeurs. [ L'hypocrisie est de faire apparatre La croyance et dissimuler la mcrance. Le mot hypocrite ici est diffrent de celui du propos du Prophte "Les signes de l'hypocrite sont trois, etc." Celui qui manque sa parole, ment, ou trahit le dpt, n'est pas considr comme un mcrant, c'est l'hypocrisie sociale qui diffre de l'hypocrisie de la croyance que nous voquons ici ] Si l'homme croit aux bases fondamentales de l'Islam : croyance en Dieu, dpouille de tout associ ou intermdiaire, croyance en les anges, les Envoys, les Livres, la vie de l'au-del, la Prdestination - la prononciation des deux attestations ; s'acquitte des prires obligatoires ; jene Ramadan ; verse l'impt purificateur [zakat] sur ses biens s'il en a les moyens ; effectue le plerinage une fois dans sa vie s'il en la possibilit ; s'abstient des interdits unanimement reconnus comme tels ; il est alors un musulman croyant. Cependant, il ne gouttera aux fruits de la croyance que lorsque toute sa vie sera celle d'un musulman croyant. Le Prophte de Dieu a rsum le mode de ce comportement en une seule phrase, d'une grande loquence, d'une concision tonnante, une phrase qui englobe tout le bien dans cette vie et dans la vie dernire. Cette parole demande au musulman de se rappeler Dieu en toutes circonstances, debout, assis, seul, en public, srieux ou plaisant. Dieu l'observe. Il ne doit Lui dsobir alors qu'il le regarde. Il ne doit avoir peur ou tre dsespr alors que Dieu est avec lui. Il ne doit pas sentir la solitude (l'isolement) alors qu'il invoque Dieu , ou avoir besoin de personne alors qu'il implore Dieu. S'il commet un pch, et il est de sa nature de pcher, puis revient et se repent. Dieu lui pardonne. Tout cela est rsum dans cette parole du Prophte o il dfinit la bienfaisance : "C'est d'adorer Dieu comme si tu Le voyais, si tu ne Le vois pas Lui, II te voit" C'est la prsentation gnrale de l'Islam. Le dveloppement de la "croyance" est l'objet de ce tome. l'Islam et la bienfaisance feront l'objet d'autres tomes si Dieu le veut. [ Connatre l'Islam - Par Cheikh Atantawi ]



:
facebook.com/eshamel.org
-->
 

()

(Tags)
comprendre, l'islam, voudrais


: 1 ( 0 1)
 
:




RSS 2.0 - XML - HTML - MAP
16:28.
ESHAMEL FORUM 2005-2018
Powered by vBulletin®
Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd

| | | | | | |